Sébastian Vettel s’emporte à Bakou face à Lewis Hamilton

Sebastian Vettel après son accrochage avec Lewis Hamilton

Ce week-end de Formule 1 en Azerbaïdjan fût le théâtre d’un grand-prix mémorable où les meilleurs de la discipline allaient tous connaître une course mouvementée. Mais le fait marquant aura été finalement le comportement inadmissible en piste de Sebastian Vettel.

La course de Formule 1 qu’il ne fallait pas manquer

Une course folle. Voilà comment nous pourrions résumer cette course en ce dimanche. Rien ne laissait pourtant présager que la course allait prendre un tel visage. Il aura fallu l’intervention de plusieurs voitures de sécurité pour relancer une course qui était à son début bien parti pour l’homme qui avait fait la pole position, Lewis Hamilton. Plusieurs faits mémorables auront marqué cette course…

Nous pourrions parler de l’accident de Räikkönen qui, dès l’entame du grand-prix s’accroche avec son plus grand rival, son compatriote Bottas. Nous pourrions évoquer l’accrochage ridicule des deux coéquipiers de l’écurie Force India qui avaient pourtant tout deux leur chance de jouer le podium. Nous pourrions dire un mot de l’incroyable problème technique qu’aura rencontré Lewis Hamilton en course avec la partie supérieure de son cockpit qui se détache, l’obligeant ainsi à lâcher son volant à plus de 300 Km/h afin de maintenir la pièce pour ne pas que cette dernière ne s’envole. Finalement, malgré tous ces faits de course surprenants, il nous faut parler du comportement de Sebastian Vettel car l’allemand a visiblement eu un coup de sang.

Le coup de sang de Sebastian Vettel

Il aura fallu attendre la deuxième sortie de la voiture de sécurité pour voir un fait de course qui allait en surprendre plus d’un. Sebastian Vettel, mécontent du freinage trop appuyé de Lewis Hamilton lors de la relance venant s’encastrer dans l’arrière de la Mercedes, puis d’un accès de colère, se mettant à hauteur de Lewis Hamilton, braquant le volant de sa Ferrari à droite toute et percutant volontairement la monoplace d’Hamilton pour se faire justice. Un moment « What the f… » !

« Vettel a disjoncté. Il a pété un câble ». Les commentaires des observateurs du milieu de la Formule 1, journalistes, commentateurs, directeurs de course… montrent à quel point le comportement de Sebastian Vettel aura marqué ce petit monde. Comment un quadruple champion du monde peut-il ainsi se faire justice sur la piste, donnant le mauvais exemple à tous les jeunes pilotes qui voient en lui un modèle ? Certains étant même allés à comparer ce geste au coup de boule de Zidane lors de la coupe du monde. Quoi qu’il en soit, Vettel en a déçu plus d’un par son comportement agressif lors de ce Grand-prix F1.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*